15, rue du Bourbonnais 35000 Rennes rennes@clcv.org 02 99 14 23 23

ENERGIES

Privilégier le tarif réglementé de vente de l’électricité

Se méfier des comparateurs tarifaires

À l’heure où les marchés de gros de l’énergie connaissent de très fortes perturbations et où le marché de détail est miné par de nombreuses pratiques toxiques, l’association de consommateurs CLCV tient à renouveler les recommandations suivantes.

Privilégier le tarif réglementé de vente

L’offre au tarif réglementé, dont la hausse a été plafonnée à 4 % en 2021 et 15 % en 2023, est la meilleure offre sur les deux critères essentiels que sont le prix et la sécurité contractuelle.

Du point de vue du prix, de rares offres parviennent, souvent ponctuellement, à proposer une remise très faible comparativement au TRV (20 à 50 euros par an en général). L’offre au TRV est aussi la seule offre à proposer une stabilité du prix tout au long de l’année et une sécurité contractuelle quasi absolue dans une période où cette sécurité est importante.

Nombre d’offres de marché connaissent des hausses de prix brutales dans des conditions d’information du consommateur qui peuvent être contestables. Ainsi, un consommateur qui ne suit pas d’une façon très assidue son contrat risque de subir de fortes hausses de son tarif sans s’en rendre compte.

Si l’on considère donc la question du prix et de la sécurité contractuelle, souscrire au tarif réglementé de vente de l’électricité est la meilleure option pour la très grande majorité des consommateurs.

Pour une information complète allez sur le site national de la CLCV clcv.org

ACTION DE GROUPE CONTRE LE FOURNISSEUR D’ELECTRICITE MINT

La CLCV vient d’assigner en action de groupe la société MINT auprès du tribunal judiciaire de Montpellier.

Pour plus d’information, nous vous invitons à consulter notre site national: www.clcv.org

Fin de l’installation des chaudières au FIOUL

A partir du 1er juillet 2022, un nouveau décret du 5 janvier, interdit l’installation d’un appareil de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire alimenté par le fioul ou le charbon.

Les copropriétés équipées d’installations au fioul ou au charbon ont intérêt à engager dès à présent une réflexion sur la conversion à venir de leur chaufferie, si (ou lorsque) la chaudière arrive en fin de vie, où parce que son utilisation deviendra trop couteuse.

Groupe copropriétés CLCV Rennes , le 23 février 2022